01 septembre 2007

La mort lui va si bien

Notre soirée à Palekastro fut bien sympathique ; cette petite ville tranquille à l’intérieur des terres accueille encore quelques touristes, bien que la saison touche à sa fin (mais où sont les surfeurs ?!). Dans les tavernes, les autochtones se mêlent aux exogènes. Nous sommes dans un bar reçues comme des reines ; le propriétaire nous apporte des fruits frais pendant notre partie de coinche, il sourit quand nous annonçons l'origine « France »… Ah Paris, soupire-t-il… La Capitale fait toujours briller les yeux. Nous finissons au comptoir ; le patron nous offre une tequila et un whisky, si nous ne mettions pas le holà, nous finirions par tomber du tabouret de bar !

La nuit est calme dans l’hôtel quasi vide. Nous prenons des forces, car ce matin nous affrontons la mort !... enfin sa gorge… Dead’s gorge ! Un « canyon » dans les parois duquel se trouvent des tombes néolithiques… après la nécropole de Matala, nous faisons dans le thématique !

DGE

La balade est fabuleuse ; nous avançons au milieu des cailloux du lit de la rivière, nous enjambons des rochers ; écartons quelques lauriers et autres arbustes pour nous frayer des passages. En levant les yeux, nous sentons le mystère des lieux.

IMG_3159 IMG_3153

Ces anfractuosités qui se devinent en hauteur et les fantômes qui nous jaugent, inconscientes jeunes filles en fleurs (ce qualificatif nous sied à merveille !) traçant notre route en plein cagnard. Au bout de la vallée, Zakros, un site minoen de taille qui témoigne du niveau de civilisation des « anciens Crétois ». Un nouveau bain dans des eaux de rêve, une petite salade grecque et nous sommes déjà sur le chemin du retour. Une pensée pour les morts, qui nous surveillent toujours du haut de leurs cavités. Esprit, es-tu là ? Sésame, ouvre-toi ? Euréka ?... non, nous n’avons pas trouvé de trésors, mais la vallée est un joyau à elle seule. 

Devant la voiture, nous sommes dégoulinantes, cette marche nous a bien fait perdre 2 litres d’eau chacune. Nous n’aspirons qu’à une chose, vite, vite, nous immerger à nouveau dans les eaux claires de la Méditerranée…

IMG_3183

C’est chose faite, quelques 2h plus tard, dans le village de Mochlos je crois ; mini-plage peu commode où il faut éviter les rochers, sous peine de s’estropier. Mais la lumière rosée sur la baie de Mirabello vaut le détour !

IMG_3184

Le soir, nous sommes à Agios Nikolaos, le St-Tropez crétois, pénultième étape de notre séjour. D’Agios, comme nous l’appelons, il n’y a qu’une chose à savoir, son lac est petit… mais bigrement profond !Non, je vous jure, il faut le voir pour le croire ; il est vraiment petit !! Et pourtant qu’est-ce qu’il est profond (64m) ! La parfaite cachette pour le monstre du Loch Ness qui aurait fui son Ecosse natale pour trouver le soleil. Même les Monstres ont droit au soleil.

Encore un resto et au lit… plus qu’une journée ; le voyage a passé à une vitesse folle.

NB: à voir, de belles photos de la Crète intérieure, avec notamment des portraits très réussis.

Posté par Polyeucte à 13:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur La mort lui va si bien

Nouveau commentaire